Press Cartoon Belgium

Vendredi 15 Novembre 2019

Joris Snaet

Les partis de la coalition Michel n’ont jamais hésité de s’en référer à leurs prédécesseurs sous Di Rupo, quand il s’agissait de problèmes budgétaires. Mais ils ont évité d’aborder le sujet dans leurs campagnes électorales. Pour cause : le déficit s’élèverait maintenant à 11, voire 12 milliards d’euros.